MASSAGE ÉNERGÉTIQUE DIJON *
MASSAGE BIEN ÊTRE ET DE RELAXATION*
cgPage d'accueilAjouter aux FavorisEnvoyer à un amiImprimerPlan du sitecd
 
Vign_IMG_2186

Cliquez sur l’image pour acheter un massage tantrique

A la découverte du massage tantrique

 

Définition du Tantra

 

        Le Tantra trouve son origine dans un ensemble d’écrits rédigés en sanskrit. Elle est connue comme étant une pratique provenant d’Inde, existant depuis pas moins de cinq millénaires. Diverses traditions spirituelles ont marqué le Tantra au fil de son histoire. Parmi d’autres se trouvent le shamanisme, l’animisme, le shaktisme, le bouddhisme, le védisme et le soufisme. Composé des mots « Tan » et « Tra », qui signifient respectivement « tissage » et « méthode », le terme Tantra peut se traduire par « expansion de la conscience ». Cette expansion de la conscience est rendue possible grâce à la circulation de l’énergie vitale, au sein de notre corps, mais aussi avec notre alter ego. Le Tantra vise justement à améliorer cette circulation et à la fluidifier. Le Tantra ne répond pas à une démarche d’élévation ou de sacralisation de son propre ego, mais bien de sérénité et de conscience, aussi bien dans sa propre vie que dans sa relation avec son partenaire.


L’approche erronée de l’Occident

 

Nul ne peut réellement saisir l’essence authentique du Tantra sans s’être d’abord défait de la vision habituelle que nous avons de la spiritualité. Freud et Reich, deux éminents psychanalystes et introducteurs de la psycho-sexualité, ont à tort considéré le Tantra comme une simple idéologie. Leur raisonnement exhaustif les a de ce fait privé de saisir sa signification réelle. Contrairement aux idées reçues, le Tantra ne se limite pas à la sexualité. En réalité, celui-ci véhicule une véritable approche de développement spirituel, incluant tout le spectre de la vie dans sa globalité. La société dans laquelle nous évoluons édifie bien souvent des barrières, culturelles ou éducatives, qui nous empêchent de nous pencher sans retenue sur le Tantra. La peur et la culpabilité nous submergent et répriment nos sentiments intuitifs, qui sont en réalité les plus purs. La méditation intensive permet toutefois de dépasser ces blocages. Propre et unique à chacun, la pratique du tantrisme ne répond pas à une méthode universelle, mais se base sur l’expérience personnelle.


Les différents courants du Tantra

 

Le Tantra se divise en trois courants : le Tantra Blanc, le Tantra Rouge et le Tantra Noir. Ceux-ci se distinguent nettement les uns des autres de par leurs particularités.

Tout d’abord le Tantra Blanc est le Tantra qui est le plus largement répandu aujourd’hui. Chaste, celui-ci épouse la voie de la main droite, et trouve ses origines dans la tradition bouddhiste. La méditation, la spiritualité et le respect sont les bases du Tantra Blanc. Chacune des parties du corps est considérée avec le plus grand égard.

Visant à éveiller et stimuler le potentiel sexuel, le Tantra Rouge est bien souvent un objet de fascination. Sulfureux, celui-ci épouse la voie de la main gauche, et trouve ses origines dans la tradition hindoue. Nombreux sont ceux qui se perdent et dérivent le long de ce chemin mystérieux, entre fantasmes, inhibitions et autres insanités.

La mort, entre passage, transmutation et réincarnation, est le domaine de prédilection du Tantra Noir. Ses pratiques chamaniques et rituelles, qui n’ont plus leur place au sein de la plupart des sociétés actuelles ont fait du Tantra Noir une pratique rare.


Le massage tantrique et sa pratique


Le massage tantrique ne répond pas à une méthode en particulier. Il est tout bonnement impossible de le décrire de façon détaillé, car son déroulement sera différent selon le praticien et la personne massée. Le praticien est là pour guider l’intuition du receveur à l’aide de ses capacités empathiques. Son corps et ses mains enserrent le receveur lors de ce moment fusionnel. Relâchement et relaxation sont les maîtres mots du massage tantrique. Le receveur se réconcilie avec son corps, son esprit et son âme, fait connaissance avec l’autre et prend conscience de son essence divine.  


La sexualité et le massage tantrique

 

La sexualité est sans conteste un moyen de débloquer l’énergie vitale que toute personne renferme au fond d’elle. Il est tout aussi vrai que le massage tantrique permet à deux individus qui s’unissent d’accéder à la fusion de leurs corps et de leurs esprits, ainsi qu’à l’extase. Croire en l’indispensabilité de la finalité sexuelle du massage tantrique serait pourtant une erreur. Le massage tantrique prend bien sûr en compte la nature sexuelle de tout individu quel qu’il soit, mais contrairement à ce que l’on croit, la sexualité ne se limite pas qu’au sexe. Celui-ci compose même la strate située tout à l’extérieur de notre enveloppe énergétique, composée par notre corps et notre esprit. De ce fait, cette strate est la moins importante. Si l’on se rapproche vers l’intérieur, viennent alors l’Amour, puis le Spirituel, et enfin tout au centre, le Divin.   

 

Les principes et les fondements du Tantra

 

Le Tantra est loin d’être une spiritualité dogmatique, contraignante ou superficielle. Pour s’y initier, il n’est pas nécessaire de s’adonner à d’étranges rituels abracadabrants ; seule l’intention de l’initié compte. C’est pourquoi toute personne, peu importe ses horizons ou croyances, peut s’initier au Tantra. Sa pratique ne répond à aucune forme de magie ou de formule secrète. En fait, elle diffère pour tous. L’essentiel réside dans la concentration (sur le moment présent) et le détachement (de toute action réfléchie ou automatique). En procédant ainsi, l’initié peut prendre conscience de la réalité spirituelle de son corps, non seulement physiquement, mais aussi psychologiquement et émotionnellement. L’initié réalise alors son existence en tant qu’élément de l’Univers, et qu’il est parmi tous les autres. Dans la vie de tous les jours, les principes et les fondements du Tantra sont là pour nous guider dans nos comportements, mais aussi dans notre relation avec l’autre et avec la nature. 

                                                                                                         Boris de la Beaulière

©2013-2018 Tous droits réservés.